Tout ce qu’il faut savoir pour prendre un virage en moto

La conduite à moto ne s’improvise pas ! Mieux vaut suivre une formation solide pour espérer obtenir son permis moto à Grenoble ou bien ailleurs. Ce précieux sésame qui vous permettra de rouler sur la route au guidon de votre engin. L’apprentissage de la conduite d’un véhicule deux roues qui passe par l’enseignement d’incontournables comme le fait de savoir prendre un virage en moto. Moto Conduite vous accueille dans son centre dédié de 11 000 m2, à deux pas de Grenoble. Une équipe de passionnés vous attend pour vous dispenser le meilleur apprentissage dans des conditions optimales. Des experts de la moto qui vous donnent les conseils les plus avisés, concernant donc notamment la conduite d’une moto dans les virages.

prendre un virage en moto

Comment prendre un virage en moto ? Les bases

La conduite d’une moto exige un engagement physique complètement différent que celui de la conduite d’une voiture. Concernant les virages, plus ou moins serrés, la position que l’on adopte sur sa moto est primordiale. Là réside une grande partie du plaisir vous diront les passionnés. Et c’est effectivement le cas quand on sait s’y prendre et qu’on négocie ses virages avec la plus grande prudence. En même temps, la conduite d’une moto dans un virage inquiète parfois les apprentis motards. Alors comment faire ?

Il convient tout d’abord de se familiariser avec ce que l’on appelle l’effet gyroscopique. Ce qui permet de maintenir la roue en équilibre quand elle tourne à grande vitesse. Plus la moto roule vite et plus l’effet gyroscopique augmente, en s’opposant à la modification de l’axe de rotation du moyeu de la roue. Prendre un virage en moto implique donc de contrer cet effet en exerçant sur le guidon un effort. Effort de plus en plus important suivant la vitesse à laquelle on roule.

Le contre-braquage permet quant à lui de bien prendre son virage en moto. Il consiste en un geste qui va venir amorcer un changement de direction par une bascule de l’engin en direction de l’intérieur du virage. Si on veut par exemple prendre un virage à gauche, on pousse sur la partie gauche de la moto. Dans un virage où la moto va aussi être soumise à la force centrifuge, qui va l’entraîner vers l’extérieur de la courbe à négocier. Là encore, le pilote doit contrer cette force en exerçant une poussée sur le guidon. Une force centrifuge qui dépend grandement du poids de la moto. Si cette dernière est chargée, il est particulièrement recommandé de faire preuve de prudence. Surtout quand on débute et qu’on n’est pas forcement familiarisé avec le poids de son engin, chargé ou non.

Les trois aspects à considérer pour bien prendre un virage en moto

Quand on veut correctement négocier un virage au guidon d’une moto, il convient d’avoir une bonne visibilité, pour appréhender la courbe mais aussi vérifier la position des autres usagers ou l’état et les dimensions de la chaussée. Il faut également adapter sa vitesse en prenant là encore compte de l’état de la route. Sur route mouillée par exemple, les choses peuvent vite « déraper ».

Enfin, la trajectoire est aussi à ne pas négliger. Savoir adapter sa vitesse, connaître la marche la suivre sur le bout du guidon, se mettre dans la bonne position puis reprendre sa posture initiale… Autant de bases primordiales que les passionnés de Moto Conduite vous enseignent durant votre formation en vue de passer le permis moto.

A découvrir aussi : moto école Grenoblemoto école Annecy

Aucun commentaire à "Tout ce qu'il faut savoir pour prendre un virage en moto"

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.